Êtes-vous «oignon» ou «ognon»?

Êtes-vous «oignon» ou «ognon»?

La (re)découverte des rectifications orthographiques promulguées dès 1990 a mis en évidence la coexistence des graphies oignon et ognon. Mais pourquoi ce -i- a-t-il soulevé la polémique ?

Pour certains, la graphie oignon remonte aux premiers textes français et, à ce titre, doit être conservée. Pour d’autres, ognon et oignon sont tous deux attestés depuis longtemps dans les dictionnaires. En outre, o(i)gnon se prononce comme dans rognon, non comme dans moignon. Le -i- de oignon introduit donc une possible confusion pour les apprenants du français.

La graphie ognon permet de rectifier une incontestable «anomalie orthographique». Quant à oignon, il est le produit de l’histoire de la langue, mais aussi des errements de celle-ci.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct