Christine Defraigne : «Si les choses étaient si simples au MR, il n’y aurait pas cinq candidats»

Christine Defraigne
Christine Defraigne - Belga

Christine Defraigne, première échevine à Liège et candidate à la présidence du MR aimerait qu’une femme soit élue à la tête du parti libéral. La campagne au sein du parti n’a pas été facile ces derniers jours. Le Montois, Georges-Louis Bouchez, semble pour l’instant le mieux positionné pour l’emporter. Le trentenaire a bénéficié de plusieurs soutiens de poids. Jean-Luc Crucke, Daniel Bacquelaine, Sophie Wilmès, Jacqueline Galant ou encore David Clarinval se sont publiquement ralliés à sa cause. On reproche notamment à ce dernier de s’adresser uniquement aux ténors du parti et pas à la base.

Interrogée sur Bel RTL, Christine Defraigne a confié que « si les choses étaient si simples au MR, il n’y aurait pas quatre candidats ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct