Espagne: la Catalogne crispe la campagne électorale

Les manifestants indépendantistes continuent, chaque jour, à dénoncer le verdict contre leurs leaders emprisonnés, dans les rues de Barcelone.
Les manifestants indépendantistes continuent, chaque jour, à dénoncer le verdict contre leurs leaders emprisonnés, dans les rues de Barcelone. - EPA.

A moins de trois semaines des élections législatives du 10 novembre, les quatrièmes en moins de quatre ans, la Catalogne occupe le centre de la campagne électorale. Même l’exhumation de l’ancien dictateur Franco ne devrait pas éclipser longtemps la situation tendue dans cette région. Les réactions après le verdict de la Cour suprême et les violences durant plusieurs nuits consécutives d’une minorité de l’indépendantisme, provoquent une surenchère des propositions à droite de l’échiquier politique. Le Parti populaire (PP, droite conservatrice), Ciudadanos (centristes) et Vox (extrême droite) exercent une pression quotidienne sur le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez, l’accusant de faiblesse dans la crise catalane.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct