Ixelles: des expériences de mobilité autour des étangs

Les abords des étangs ne sont pas suffisamment sûrs pour les piétons, estime la majorité.
Les abords des étangs ne sont pas suffisamment sûrs pour les piétons, estime la majorité. - D.R.

Les abords des étangs d’Ixelles sont prisés des promeneurs, mais représentent aussi un espace dangereux pour les piétons. C’est en tout cas le constat dressé par les échevins Yves Rouyet (Ecolo) et Romain de Reusme (PS), respectivement en charge de l’Urbanisme et des Travaux publics, à la suite d’un test de vitesse mené par la police locale – il s’avère notamment que 20 % des automobilistes enregistrés sur la zone roulaient à une vitesse excédant 40km/h durant la période d’analyse. Par ailleurs, « toutes les routes du quartier ont été conçues à une époque où on ne faisait pas forcément attention à la sécurité routière », estime l’écologiste. Les deux édiles rappellent dès lors qu’un des plus gros projets de la législature consistera à repenser en profondeur l’aménagement urbain des étangs et de leurs alentours, avec des travaux en voirie. Mais alors que les consultations à ce sujet ne font que commencer, les deux élus disent déjà vouloir avancer sur une série de choses.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct