Le nouvel Astérix : Adrénaline, une ado chez les irréductibles Gaulois

Le nouvel Astérix : Adrénaline, une ado chez les irréductibles Gaulois
D. R.

A l’heure de passer à table entre deux sessions d’interviews, ils sont d’humeur plutôt farce, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad. On pourrait même les laisser : en attendant les plats, voilà qu’ils s’auto interviewent ! « Comment tu concilies la pression et le plaisir de faire un nouvel Astérix ? » « Tu en es au quatrième, est-ce que tu te sens plus à l’aise ? » « Quel est ton personnage préféré ? Quel est ton album préféré ? » « Est-ce que Greta Thunberg, c’était volontaire ? » Ah, justement, à ce propos… L’héroïne du présent Astérix a beau avoir une tresse et faire souffler un vent de révolte, non, ce n’était pas volontaire. « Mais ça ferait un bon titre, glisse Ferri, sourire en coin. Du style : “Des faux airs de Greta Thunberg”. J’ai lu ça… » Nous aussi !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct