Parlement bruxellois: «Si on ne change rien, notre travail peut devenir abrutissant»

Parlement bruxellois: «Si on ne change rien, notre travail peut devenir abrutissant»
Pierre-Yves Thienpont.

Si on ne change pas notre fonctionnement, le travail du Parlement bruxellois peut devenir abrutissant » ; Alexia Bertrand, 40 ans, cheffe de groupe MR. « Je ne vais pas tenir cinq ans comme ça » ; Marie Lecocq, députée Ecolo, 28 ans. « Aujourd’hui, on est cantonnés à un rôle de poil à gratter » ; Martin Casier, député PS, 32 ans. Novices, comme la majorité de l’hémicycle élu le 26 mai (47 sur 89), ils ont débarqué, rue du Lombard, plein d’enthousiasme. Cinq mois plus tard, ils déchantent mais ne se résignent pas, au contraire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct