Nethys: pourquoi la vente d’Elicio était le «casse du siècle»

Stéphane Moreau, administrateur-délégué de Nethys.
Stéphane Moreau, administrateur-délégué de Nethys. - BELGA

L’annonce est tombée mercredi, vers 22 heures. Elle est signée François Fornieri. Ses sociétés Ardentia, « en concertation avec Nethys, ont décidé de renoncer à la reprise des sociétés Win et Elicio. Par conséquent, Nethys reste actionnaire unique de ces deux sociétés ». Le nouveau directeur général ad interim de Nethys, Renaud Witmeur, a réagi dans la foulée. « L'avenir d'Elicio et de Win, sociétés rentables et en développement, pourra ainsi être préparé dans un contexte serein et sans précipitation ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct