Nethys: pourquoi la vente d’Elicio était le «casse du siècle»

Stéphane Moreau, administrateur-délégué de Nethys.
Stéphane Moreau, administrateur-délégué de Nethys. - BELGA

L’annonce est tombée mercredi, vers 22 heures. Elle est signée François Fornieri. Ses sociétés Ardentia, « en concertation avec Nethys, ont décidé de renoncer à la reprise des sociétés Win et Elicio. Par conséquent, Nethys reste actionnaire unique de ces deux sociétés ». Le nouveau directeur général ad interim de Nethys, Renaud Witmeur, a réagi dans la foulée. « L'avenir d'Elicio et de Win, sociétés rentables et en développement, pourra ainsi être préparé dans un contexte serein et sans précipitation ».

Depuis quelques jours, des négociations sont en cours entre Nethys et François Fornieri, dans la plus grande discrétion. Le but étant de trouver une issue favorable à la revente des filiales de Nethys (Win et Elicio), acquises par le groupe Ardentia de François Fornieri dans des conditions contestées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct