«L’écrivain peut et doit faire ce qu’il veut des acteurs de l’Histoire»

Emmanuelle Pirotte et Sylvestre Sbille s’autorisent la liberté d’écrire de la fiction à partir de l’Histoire.
Emmanuelle Pirotte et Sylvestre Sbille s’autorisent la liberté d’écrire de la fiction à partir de l’Histoire. - J. -C. V.

entretien

La tentation était forte d’interroger deux des écrivains belges de la rentrée littéraire ensemble, puisqu’ils vivent ensemble. Et s’ils n’écrivent pas à quatre mains, s’ils ne travaillent pas côte à côte, ils discutent beaucoup des projets de l’un et de l’autre, ils échangent, se relisent. « En toute décontraction », dit l’une. Et lui : « Mais avec application. Comme disait Picasso, avec le sérieux d’un enfant qui joue. » Cette tentation, on y a évidemment cédé. Rendez-vous à trois du côté du cimetière d’Ixelles.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct