Catastrophes naturelles: comment voyager bien assuré

Récemment, le typhon Hagibis a durement frappé le Japon. Mal couverte par son assurance, Amélie, une Bruxelloise bloquée plusieurs jours sur place, l’a senti passer dans son portefeuille.
Récemment, le typhon Hagibis a durement frappé le Japon. Mal couverte par son assurance, Amélie, une Bruxelloise bloquée plusieurs jours sur place, l’a senti passer dans son portefeuille. - EPA/Maxppp.

Une tornade dans les Caraïbes, des inondations en Asie, parfois, le tant attendu voyage peut rapidement se transformer en pénible mésaventure. C’est ce qui est arrivé à Amélie, une Bruxelloise bloquée plusieurs jours au Japon après le passage du typhon Hagibis. « Notre vol a été retardé de quatre jours. Autant de nuits d’hôtel, de repas, de transport à financer hors de notre budget initial. » Montant en plus sur la facture : 450 euros. Problème, les « catastrophes naturelles » n’étaient pas incluses dans le contrat d’assurance, comme c’est souvent le cas, qu’il s’agisse d’une assurance annulation (qui fonctionne avant le voyage) ou d’une assistance voyage (qui fonctionne durant le séjour).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct