Cees Nooteboom: «Je suis un enfant de la guerre et je vois des choses qui reviennent d’une façon dangereuse»

Cees Nooteboom: «Je suis un enfant de la guerre et je vois des choses qui reviennent d’une façon dangereuse»
Béatrice Delvaux

entretien

Nooteboom avec quatre zéros ». C’est ainsi que l’homme se présente à ceux qui ont tant de mal avec son nom et découvrent celui que l’Allemagne désigne comme « le Goethe vivant ». Monument aussi en Italie et en Espagne, Cees Nooteboom compte 40 ouvrages en français, quasi tous publiés depuis 30 ans chez Actes Sud et traduits par Philippe Noble, l’homme qui a fait rentrer la littérature en langue néerlandaise dans les chaumières françaises.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct