Le «camion de l’horreur»: les enjeux des enquêtes belge et britannique

Le «camion de l’horreur»: les enjeux des enquêtes belge et britannique

La police britannique a prolongé de 24h la garde à vue de Mo. R., un Nord-Irlandais de 25 ans, chauffeur présumé du camion où 39 corps ont été retrouvés mercredi à Grays, interpellé pour suspicion de meurtres. Trois perquisitions ont été menées dans la foulée dans le nord de l’Irlande. Les enquêteurs belges et anglais restent pour l’instant prudents dans les informations qu’ils diffusent. Le camion tracteur emmené par Mo. R. n’aurait rejoint le container qu’au port de Purfleet, en Angleterre. Ce qui explique la confusion hier quant au trajet emprunté : une partie du camion est bien arrivée en Angleterre depuis l’Irlande, via Holyhead, mais il ne s’agissait pas de la partie dans laquelle se trouvaient les personnes, passée elle par Zeebruges. D’après le parquet belge, le container est arrivé le 22 octobre à 14h49 au port qu’il a quitté dans le courant de l’après-midi.

D’après les médias anglais, la police a confirmé que les victimes – 31 hommes et 8 femmes – étaient toutes de nationalité chinoise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct