Dans les petits papiers de la collection Urvater

Bertie et Gigi Urvater en 1958, année où ils ouvrent leur premier «
Liber Amicorum
».
Bertie et Gigi Urvater en 1958, année où ils ouvrent leur premier « Liber Amicorum ». - D.R.

La soirée s’était passée à merveille. Comme toujours, Gigi et Bertie Urvater avaient régalé leurs hôtes. Par la qualité de leur table mais aussi et surtout par les conversations entre les artistes, galeristes, intellectuels régulièrement invités chez ce couple de collectionneurs, en cette année 1958 où l’exposition universelle faisait de Bruxelles la capitale du monde. À la fin de la soirée, chacun avait laissé un petit mot dans le Liber Amicorum (le livre d’amis) prévu à cet effet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct