Louvain-la-Neuve: la mort visible dans nos paysages

A Hottomont, le tumulus se fond parfois dans les cumulus.
A Hottomont, le tumulus se fond parfois dans les cumulus. - Montage Julien Bayot/Guy Focant/SPW-AWaP.

Certains voyaient autrefois leur présence comme la manifestation de boues tombées de la chaussure d’un géant. D’autres y voyaient la demeure de quelques fées ou sorcières chargées d’empêcher les mortels de venir dérober leur trésor. Par la suite, ils ont été récupérés par la religion ou par les armées. Pour finir aujourd’hui comme perdus dans le paysage, certains les confondant aujourd’hui avec des nuages. Et c’est vrai que de cumulus à tumulus, il n’y a qu’un pas que le Musée L vous invite à réaliser pour partir à la découverte des « montagnes d’éternité ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct