Lundi, un hommage à Louis Braffort, désobéissant civil assassiné par les rexistes

Le bâtonnier Louis Braffort. © D.R.
Le bâtonnier Louis Braffort. © D.R.

L’hommage solennel qui sera rendu lundi en la salle des audiences solennelles de la Cour de cassation de Bruxelles appelle la mémoire du bâtonnier Louis Braffort, assassiné dix jours avant la Libération, par des miliciens rexistes de la « brigade Z » dirigée par le sinistre Victor Matthys, bras droit de Degrelle.

Cet hommage rappelle, 75 ans après la fin de la guerre, que la résistance à l’occupant nazi ne fut pas seulement armée mais aussi intellectuelle et que la désobéissance civile et civique se fondait alors sur d’autres menaces que celles dont se prévalent aujourd’hui des protestataires qui s’approprient ces termes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct