Stromae, l’homme invisible qui surgit là où on ne l’attend pas

Stromae, l’homme invisible qui surgit là où on ne l’attend pas
Stephan Vanfleteren

Deux albums, une kyrielle de tubes, des clips malins qui font le buzz, toutes les plus grandes salles pour des concerts sold out, une tournée mondiale : dix ans après la sortie de son premier tube, Alors on danse, Paul Van Haver, plus connu sous le nom de Stromae, a déjà tout connu ou presque. Au point de ressentir une grosse fatigue et se mettre en retrait pour quelques années.

Ça, c’est la version « officielle ». En pratique, les choses sont moins définitives. En fait, Stromae a cultivé l’art d’être omniprésent tout en étant invisible. Chaque fois qu’on est sur le point de l’oublier, il resurgit là où on ne l’attend pas. Dernier exemple en date jeudi soir avec l’apparition d’un titre du prochain album de Coldplay sur lequel il apparaît en featuring. Quelques mots à peine mais suffisant pour faire le buzz.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct