Brexit: comment les 27 maintiennent la pression sur Westminster sans risquer le «no deal»

Brexit: comment les 27 maintiennent la pression sur Westminster sans risquer le «no deal»
Reuters

Quelle échéance accorder au Royaume-Uni d’un nouveau report de la date du Brexit, qui offrirait le plus de sécurité contre une sortie sans accord, tout en maintenant une certaine pression sur le parlement de Westminster ? Ceci afin qu’il ratifie enfin celui conclu, pour la deuxième fois, avec l’UE ? Telle est question que n’ont pas encore réussi à trancher les 27, dont les ambassadeurs auprès de l’UE se sont réunis vendredi matin sans conclure. Sinon pour convenir que report il y aura : la ratification n’est plus possible d’ici le 31 octobre (jeudi prochain) vu le rejet du calendrier par les Communes mardi dernier. Et Boris Johnson a bien adressé une demande de report dès samedi, conformément à une loi l’obligeant à ce faire si l’accord n’était pas ratifié pour le 19 octobre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct