Les racines élémentaires de Boris Cyrulnik: «J’ai survécu en ne me soumettant pas»

«
Comme j’avais un compte à régler avec mon enfance, il fallait que je devienne médecin. C’est grâce à ma névrose que je suis devenu ce que je suis.
»
« Comme j’avais un compte à régler avec mon enfance, il fallait que je devienne médecin. C’est grâce à ma névrose que je suis devenu ce que je suis. »

C’est une histoire incroyable. Tragique. Déchirante. Et pourtant belle. Sinon magique. C’est l’histoire de sa vie, tout simplement. Rescapé de la guerre, alors qu’il était petit enfant juif, Boris Cyrulnik s’est retrouvé orphelin à six ans et a dû sa survie à une évasion miraculeuse.

75 ans ont passé, depuis ces événements fondateurs, que Boris Cyrulnik a accepté de nous raconter, en nous accueillant dans sa maison de Tamaris, proche de Toulon.

Je ne serais pas devenu ce que je suis si…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct