Les victimes de Daesh sont d’abord et avant tout musulmanes

Prisonniers affiliés à l’organisation terroriste Etat islamique dans le nord est de la Syrie (Hasakeh).
Prisonniers affiliés à l’organisation terroriste Etat islamique dans le nord est de la Syrie (Hasakeh). - AFP

Donald Trump les a tous remerciés. L’homme se réserve pourtant le plus souvent l’essentiel des éloges qu’il émet. Donc, c’est qu’ils ont vraiment compté. Qui ? La Russie, la Turquie, la Syrie, l’Irak et les Kurdes. Les trois premiers Etats cités n’ont en réalité jamais brillé par leurs efforts pour oblitérer le « califat ». Sans doute, n’ont-ils pas eu d’autres choix que de laisser passer les forces américaines en vol pour « faire le boulot », éliminer Abou Bakr al-Baghdadi. En revanche, Irakiens comme Kurdes ont sacrifié des milliers de vies dans la lutte contre ce funeste « califat » de Daesh.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct