Dix ans après, David Cameron est revenu à l’euroscepticisme tiède

L’accord entre Londres et ses partenaires sur la réforme de l’Union européenne est en vue. En cas de succès, le référendum sur le maintien du Royaume-Uni au sein de l’UE devrait avoir lieu le 23 juin. Comment le Premier ministre britannique, David Cameron, en est-il arrivé là ?

Il y a dix ans, le même David Cameron, nouveau leader de l’opposition conservatrice déchirée par ses divisions, s’était engagé dans un souci d’unité « à cesser de considérer l’Europe comme responsable de tous les maux ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct