A Seneffe, la betterave a encore de l’avenir

La future sucrerie coopérative de Seneffe, telle qu’elle a été imaginée par la société De Smet.
La future sucrerie coopérative de Seneffe, telle qu’elle a été imaginée par la société De Smet. - CoBT-DSEC

Le projet de la nouvelle sucrerie coopérative de Seneffe poursuit son bonhomme de chemin. Il reste encore de nombreuses étapes à franchir, mais le dossier avance correctement au fil des mois. Il manque toutefois encore une dizaine de millions d’euros pour finaliser le financement. La Coopérative des Betteraviers Transformateurs SCRL a donc lancé voici quelques jours une nouvelle offre publique de souscription d’actions. Jusqu’à ce 31 octobre, les agriculteurs betteraviers et les sympathisants du projet « Sucrerie de Seneffe » peuvent donc souscrire des actions de quatre types et signer des contrats de fourniture de betteraves auprès de la coopérative. Après quoi, il ne sera plus possible de le faire, si ce n’est en rachetant des parts remises en vente sur le marché par les actuels coopérateurs, au nombre de 1.350. Le point sur ce projet agrico-économique qui pèse 330 millions d’euros !

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct