Dominique D’Onofrio, un homme sans langue de bois

Dominique D’Onofrio a remporté le dernier trophée du Standard, en 2011. © Photo News/Vincent Kalut
Dominique D’Onofrio a remporté le dernier trophée du Standard, en 2011. © Photo News/Vincent Kalut -

En novembre dernier, alors que le Standard touchait la dernière place de la Jupiler Pro League, Dominique D’Onofrio se voulait ainsi très sévère envers le groupe mais aussi tout ce qui entourait le club : «  Au terme de la joute face à Westerlo, j’ai quitté le stade une heure et demie après le coup de sifflet final et il n’y avait plus personne dans les cafés aux abords du stade  », glissait-il avec une pointe d’amertume dans la voix. «

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct