Réfugiés: la France défavorable au mécanisme permanent proposé par l’Allemagne

La France n’est «  pas favorable » à un mécanisme permanent de répartition des réfugiés dans l’Union européenne comme le propose la chancelière allemande Angela Merkel, a indiqué samedi le Premier ministre Manuel Valls, appelant à s’en tenir à l’accord européen portant sur 160.000 réfugiés.

L’Union doit faire passer le message que «  nous n’accueillons plus de réfugiés », a plaidé le chef du gouvernement lors d’une rencontre avec la presse allemande, en marge de son déplacement à la Conférence sur la sécurité de Munich en Allemagne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct