Immo: comment expliquer le dynamisme du marché bruxellois?

Immo: comment expliquer le dynamisme du marché bruxellois?

Une maison en vente à Etterbeek, 500.000 euros. « On n’a même pas eu le temps de mettre une annonce, en quelques jours, elle était partie ! », raconte le gérant de cette agence immobilière, qui conseille fortement aux candidats acheteurs de se décider dans la journée s’ils veulent être propriétaires dans la capitale. A Bruxelles, le marché immobilier tourne à plein régime. Une tendance qui apparaît clairement dans le baromètre trimestriel des notaires, publié ce mardi matin. Si le nombre de transactions immobilières n’a jamais été aussi élevé en Belgique durant un été depuis que l’outil a été créé, en 2007 (+4,3 % par rapport au troisième trimestre 2018), la hausse est particulièrement marquée dans la capitale. Le nombre de transactions y a grimpé de 7,6 % cet été. Un chiffre qui n’étonne pas le site de petites annonces Immoweb. « En général, on fait nos records de trafic en avril et mai. Cette année, on a refait des records de trafic en septembre et octobre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct