Charleroi en piste pour étudier les équivalences entre les formations internationales

La future cité des métiers de Charleroi pourrait accueillir un laboratoire d’études des équivalences entre les formations suivies partout dans le monde.
La future cité des métiers de Charleroi pourrait accueillir un laboratoire d’études des équivalences entre les formations suivies partout dans le monde. - D.R.

Pour être admise à l’université, Jessica avait besoin de son certificat d’enseignement secondaire supérieur. Quant à Corine (notre photo) qui avait exercé le métier de sage-femme pendant sept ans à Madagascar, elle devait être titulaire d’un diplôme d’aide-soignante pour reprendre une activité dans le secteur de l’aide à la personne. Toutes les deux ont fait reconnaître leurs savoirs dans le cadre de parcours allégés.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct