Antoinette Spaak au «Soir»: «Le départ de Charles Michel, c’est un abandon de poste»

«
Je pense qu’il n’y avait aucune raison valable qui justifie ce départ précipité.
» © Dominique Duchesnes.
« Je pense qu’il n’y avait aucune raison valable qui justifie ce départ précipité. » © Dominique Duchesnes.

Antoinette Spaak, 91 ans, a vu le pays se sortir de nombreuses impasses. Mais là, elle s’inquiète, s’énerve même. Elle en veut à Charles Michel d’être parti « sans prévenir personne » et se demande comment sortir de l’impasse actuelle au fédéral.

Il se dit que vous n’êtes pas enchantée de la manière selon laquelle Charles Michel est parti.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct