Antoinette Spaak au «Soir»: «Le départ de Charles Michel, c’est un abandon de poste»

«
Je pense qu’il n’y avait aucune raison valable qui justifie ce départ précipité.
» © Dominique Duchesnes.
« Je pense qu’il n’y avait aucune raison valable qui justifie ce départ précipité. » © Dominique Duchesnes.

Antoinette Spaak, 91 ans, a vu le pays se sortir de nombreuses impasses. Mais là, elle s’inquiète, s’énerve même. Elle en veut à Charles Michel d’être parti « sans prévenir personne » et se demande comment sortir de l’impasse actuelle au fédéral.

Il se dit que vous n’êtes pas enchantée de la manière selon laquelle Charles Michel est parti.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct