Lukaku a-t-il besoin de ressentir la confiance de son entraîneur?

Lukaku a-t-il besoin de ressentir la confiance de son entraîneur?
Photo News

Plus encore que de muscles, Romelu Lukaku est fait de chair et d’os. Sa cuirasse irrésistible cache un grand cœur. Une sensibilité à fleur de peau en tout cas. Son 7e but en 10 matchs de championnat avec l’Inter montre à quel point « Big Rom » fonctionne à la confiance. A ce besoin primordial que son entraîneur croie en lui.

D’ailleurs, le Diable rouge n’avait laissé planer aucun doute à la fin de la saison dernière sur sa ferme volonté de rejoindre, enfin, Antonio Conte, qu’il pressentait comme « son entraîneur idéal » – une appréciation réciproque –, une envie tout aussi forte que celle de quitter Ole Gunnar Solskjaer.

Peu considéré par le successeur de José Mourinho à Manchester United, Lukaku a d’ailleurs affiché, avec le Norvégien sur le banc, son plus faible ratio (0,38) en Premier League depuis sa première saison vraiment complète, en 2012-13, sous Steve Clarke à West Bromwich.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct