Cachez ces djihadistes que nous ne voulons pas voir

Cachez ces djihadistes que nous ne voulons pas voir
Hatim Kaghat

L’ambassadeur des États-Unis à Bruxelles Ronald Gidwitz hausse le ton : les Européens, dont les Belges, doivent rapatrier « leurs » djihadistes qui se trouvent aujourd’hui en Syrie. On pourrait dire qu’il ne manque pas d’audace : si le monde se trouve dans cette situation, ce n’est pas étranger à l’attaque sur l’Irak décidée à l’époque par le président Bush et dont le monde ne cesse de payer les conséquences.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct