Les Jeunes socialistes écrivent à Rudy Demotte, préformateur royal

Les Jeunes socialistes écrivent à Rudy Demotte, préformateur royal

Cher Rudy, Camarade,

À quelques jours de la fin de ta mission Royale, et devant le peu d’informations sur l’état d’avancement, nous souhaitons en tant que Jeunes Socialistes te faire part de nos préoccupations et aspirations pour un avenir socialement juste et acceptable.

Ce n’est dans ce but, et uniquement dans ce but, que nous avons mené une campagne avec des milliers de camarades et que 641 623 personnes ont accordé leur confiance au Parti Socialiste pour le fédéral. Face à la vague brune flamande et au repli sur soi toujours plus prononcé, il est nécessaire d’agir !

En effet, ces aspirations, sont aux antipodes des préoccupations émises par les jeunes, et à fortiori par les Jeunes Socialistes.

Les aspirations de la jeunesse pour un avenir socialement et environnementalement plus juste doivent nécessairement être reprises dans le Rapport qui sera remis à S.M. Le Roi.

D’abord, cher Rudy, nous espérons que le fruit de ton travail et les positionnements pris par le Parti Socialiste garantissent que notre « Mère Chérie » survive face aux aspirations indépendantistes flamandes. Les JS se veulent être un mouvement qui défend le fédéralisme à la belge.

La première chose qui nous inquiète et retient toute notre attention, c’est l’emploi. En effet, nous sommes inquiets de constater qu’aucun cap, qu’aucune mesure forte et résolue ne semble être envisagée alors que le monde du travail connait des bouleversements importants (digitalisation, numérisation, internationalisation des chaînes de production, etc.). Nous le disons très clairement : nous refusons d’être la génération sacrifiée. Nous espérons que les jobs à rallonge, sous-payés, exécutés dans des conditions peu gratifiantes que nous sommes bien souvent contraints d’accepter, ne deviennent pas la norme. Nous osons espérer que ces

défis, que nous n’entendons que trop peu dans le débat public, seront pris à bras le corps et feront partie intégrante du Rapport que tu remettras à S.M. Le Roi.

Ensuite, cher Rudy, nous souhaitons te rappeler notre attachement à notre sécurité sociale. Pas par nostalgie ou par conservatisme, mais parce que nous sommes convaincus qu’il est le modèle de solidarité le plus abouti. Notre sécurité sociale, solidaire et fédérale, en plus d’être un CONQUIS socialiste qui nous rend fiers, est surtout une garantie de sécurité d’existence. Face à la pauvreté croissante, aux risques qui pèsent sur notre génération, affaiblir, démembrer ou diminuer notre système de protection sociale fédérale et solidaire serait un non-sens et une erreur historique.

Puis, comme des milliers de jeunes l’ont crié sans cesse depuis des mois maintenant, nous voulons une sécurité d’avenir. Or, l’horizon qui s’ouvre à nous ne nous rassure guère. Face à l’urgence climatique, et malgré les propos climatosceptiques ou dignes d’une autruche que certains tiennent, nous espérons que cette question occupera une place centrale dans le Rapport. Nier ou reléguer cet enjeu fondamental au second plan ne serait pas une erreur, mais un véritable crime !

Enfin, très cher Rudy, très cher Camarade, les « lignes rouges » ne seront pas franchies. Nous sommes également persuadés que loin des caméras et de l’agitation, vous pourrez ensemble, en tant que préformateurs, vous accorder sur les défis incommensurables qui s’ouvrent à notre génération et que vous ne nous sacrifierez pas au nom de principes idéologiques passéistes.

Dans l’attente de lire quelles seront les conclusions de votre travail ce lundi 4 novembre 2019.

Très fraternellement.

Cet article réservé aux abonnés
est en accès libre sur Le Soir+

Cet article réservé aux abonnés est exceptionnellement en accès libre

Abonnez-vous maintenant et accédez à l'ensemble des contenus numériques du Soir : les articles exclusifs, les dossiers, les archives, le journal numérique...

1€ pour 1 mois
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose d'un compte
Je me connecte
1€ Accès au Soir+
pendant 24h
Je me l'offre
Je suis abonné et
je souhaite bénéficier du Soir+
Je m'inscris
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct