Ellen Kushner à la pointe de l’ironie

Ellen Kushner a écrit deux autres romans dans ce monde des Bords-d’Eaux, mais sans le héros du premier, Richard Saint-Vière. Ils ne sont pas traduits en français. On attend une vraie intégrale. ActuSF y pense.
Ellen Kushner a écrit deux autres romans dans ce monde des Bords-d’Eaux, mais sans le héros du premier, Richard Saint-Vière. Ils ne sont pas traduits en français. On attend une vraie intégrale. ActuSF y pense. - J.-C. V.

Avec Ellen Kushner, c’est une fantasy nouvelle qui a fait son apparition. Si le titre de ce roman semble annoncer une fantasy épique, avec un bretteur, Richard Saint-Vière, comme héros, le contenu, lui, mène le lecteur dans une autre direction. Bien sûr, l’épée et les combats sont de la partie. Mais l’écrivaine ne s’y attarde guère : ce qui l’intéresse, ce sont les relations entre les personnages, les stratégies qui se développent et les discours qui les nouent. On parle beaucoup dans le monde de Saint-Vière, mais on n’est guère franc : les sous-entendus, la causticité, l’ironie sont de la partie. On se croirait dans un drame élisabéthain, genre Shakespeare ou Marlowe.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct