Joumana Haddad: «Le roman est une arme incroyable»

Joumana Haddad écrit en anglais, français, arabe, italien et espagnol. «
Le choix de la langue s’impose quand je commence à écrire
», dit-elle.
Joumana Haddad écrit en anglais, français, arabe, italien et espagnol. « Le choix de la langue s’impose quand je commence à écrire », dit-elle. - Natalia Sancha.

Joumana Haddad est libanaise. Journaliste, essayiste, écrivaine, poète, activiste. Son Livre des Reines court sur quatre générations de femmes : Qayah, Qana, Qadar et Qamar. Du génocide arménien au conflit israélo-palestinien, en passant par les luttes entre chrétiens et musulmans en Syrie et au Liban. Une lignée de femmes rousses unies par les liens du sang, par une volonté et une résilience inébranlables. Joumana Haddad les raconte ces femmes avec la puissance d’une écrivaine et la foi d’une militante. Leurs destins, leurs souffrances, leurs pouvoirs. C’est d’une violence extrême et en même temps d’une grande confiance en l’avenir et en la vie.

Cette saga familiale est inspirée par l’histoire de votre famille. Comment vous êtes-vous décidée à l’écrire ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct