La zone euro s’installe en basse conjoncture, la Belgique résiste

La zone euro s’installe en basse conjoncture, la Belgique résiste
Photo News

Les derniers indicateurs confirment l’essoufflement de la conjoncture en zone euro. Selon l’estimation d’Eurostat, l’Office européen des statistiques, publiée jeudi, le PIB en volume n’a augmenté que de 0,2 % au troisième trimestre au sein de la zone euro – un rythme comparable à celui du trimestre précédent, mais nettement inférieur au taux de croissance moyen enregistré depuis le deuxième de 2013.

La zone euro sortait alors, selon la datation effectuée par le CEPR, un think tank d’économistes européens, de sa deuxième récession consécutive – après la crise financière, puis la crise dite « des dettes souveraines ».

Les années 2016 et 2017 avaient nourri l’espoir de voir la zone euro renouer avec une croissance plus soutenue. Cela n’a pas duré.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct