La littérature se dit encore mieux en nocturne

Judith van Istendael, autrice de BD dit, elle-même, qu’elle fait de la littérature.
Judith van Istendael, autrice de BD dit, elle-même, qu’elle fait de la littérature. - Daphné Titeca

La semaine du 4 novembre, c’est celle des grands prix littéraires. Goncourt, Renaudot, Fémina, Médicis, etc. Mais justement, ne parle-t-on pas trop des prix en ces moments-là et pas assez de littérature ? Pascal Claude, journaliste de la RTBF, et Adrienne Nizet, directrice à Passa Porta, se sont posé la question et y ont répondu positivement. « On bavardait trop au sujet des enjeux de ces prix et pas suffisamment de la littérature elle-même », commente Adrienne Nizet. « On a voulu faire autrement. Et nous avons mis sur pied une émission radio d’une durée de plusieurs heures sur la Première de la RTBF, mais enregistrée en public. On a débuté ça il y a trois ans, avec Laurent Gaudé. Et ça a fonctionné. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct