Le CIO impose son diktat à Tokyo

Pour l’Australien Joan Coates, n°2 du Comité, «
La santé et le bien-être des athlètes (ici le Sud-Africain lors du marathon des Mondiaux de Doha) sont la priorité première du CIO
». @News
Pour l’Australien Joan Coates, n°2 du Comité, « La santé et le bien-être des athlètes (ici le Sud-Africain lors du marathon des Mondiaux de Doha) sont la priorité première du CIO ». @News

Inflexible jusqu’au bout. Vendredi, à Tokyo, à l’issue de trois jours d’un bras de fer spectaculaire qui restera dans les annales, le Comité international olympique (CIO) a imposé sa loi. Sourd aux protestations de la capitale japonaise, il a décidé de délocaliser les épreuves de marathon et de marche athlétique des prochains Jeux d’été. Elles se dérouleront à Sapporo, la ville principale de l’île d’Hokkaïdo, proche de la Russie. Car située à plus de 800 km au nord de Tokyo, elle bénéficie d’une météo nettement moins caniculaire que la capitale en juillet et en août.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct