Le CIO impose son diktat à Tokyo

Pour l’Australien Joan Coates, n°2 du Comité, «
La santé et le bien-être des athlètes (ici le Sud-Africain lors du marathon des Mondiaux de Doha) sont la priorité première du CIO
». @News
Pour l’Australien Joan Coates, n°2 du Comité, « La santé et le bien-être des athlètes (ici le Sud-Africain lors du marathon des Mondiaux de Doha) sont la priorité première du CIO ». @News

Inflexible jusqu’au bout. Vendredi, à Tokyo, à l’issue de trois jours d’un bras de fer spectaculaire qui restera dans les annales, le Comité international olympique (CIO) a imposé sa loi. Sourd aux protestations de la capitale japonaise, il a décidé de délocaliser les épreuves de marathon et de marche athlétique des prochains Jeux d’été. Elles se dérouleront à Sapporo, la ville principale de l’île d’Hokkaïdo, proche de la Russie. Car située à plus de 800 km au nord de Tokyo, elle bénéficie d’une météo nettement moins caniculaire que la capitale en juillet et en août.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct