Les marchands de pilule ont l’âme de Janus

Les marchands de pilule ont l’âme de Janus
Photo News

L’industrie pharmaceutique se plaint aujourd’hui d’être maltraitée, passant pour la seule responsable d’un mécanisme qui permet trop souvent de fixer des prix très élevés.

Privilégier le profit

Pharma.be, la fédération pharma, adopte ainsi la position du bouc émissaire. Mais l’industrie est-elle si innocente que cela ? La mondialisation du secteur a amené à la création de quelques giga-géants aux pieds d’argile. Qui, pour garder des rendements à deux chiffres à leurs actionnaires, n’hésitent pas à privilégier le profit aux seuls intérêts du patient. Trop de grandes firmes n’innovent plus, laissant le soin à d’autres de dénicher des perles qu’ils rachètent ensuite à prix d’or… en le faisant payer à la société. Il est loin le temps où le progrès de la médecine concourait sans nuage à une société toujours plus nantie, capable de se payer le progrès pour vivre avec moins de douleur et plus longtemps.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct