Attaque «terroriste» au Mali: 53 soldats et un civil tués

Attaque «terroriste» au Mali: 53 soldats et un civil tués
Belga

L’armée malienne a essuyé vendredi une de ses plus grosses pertes depuis plusieurs années avec la mort de 53 soldats et d’un civil dans une «attaque terroriste» contre un camp militaire à Indelimane, près de la frontière avec le Niger.

«A la suite de l’attaque de la position des Fama (les forces armées maliennes) à Indelimane, les renforts dépêchés ont retrouvé 54 corps dont un civil», soit 53 soldats tués, a annoncé le ministre de la Communication, Yaya Sangaré, vendredi soir sur Twitter.

Sangaré a également fait état de «dix rescapés» et de «dégâts matériels importants» à Indelimane, dans la localité d’Ansongo, dans le secteur de Ménaka (nord-est).

Avec l’attaque de vendredi, l’armée malienne subit une de ses plus lourdes pertes depuis plusieurs années.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct