Coupe du monde de rugby: un dispositif à affiner d’ici aux Jeux olympiques de Tokyo

@AFP
@AFP

Dans l’archipel même, à l’unisson de l’engouement mondial, le premier championnat de ce type à se tenir en Asie a déchaîné les passions, notamment étant donné la belle performance de l’équipe nationale. La compétition a eu beau durer plus de six semaines, jamais le grand public nippon ne s’est lassé. De bout en bout, l’événement a fait le plein. Depuis les 15.000 spectateurs qui, à la mi-septembre, ont assisté à la première séance publique d’entraînement – celle de l’équipe galloise – jusqu’à, samedi soir, les plus de 70.000 fans qui se sont agglutinés dans le grand stade de Yokohama pour la finale Angleterre-Afrique du Sud.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct