Coupe du monde de rugby: le triomphe des Springboks «transformés»

@Reuters
@Reuters

Nous avons tellement de problèmes dans notre pays. Mais avoir une équipe comme celle-ci ! Nous sommes de milieux différents, d’origines ethniques différentes. Mais nous étions unis par un but », a déclaré Siya Xolisi, le premier capitaine noir des Springboks et de l’histoire de la Coupe du monde. « J’espère vraiment que l’on a fait cela pour l’Afrique du sud, pour montrer qu’il faut être unis pour arriver à quelque chose ».

Samedi, dans les bars, devant les écrans géants, les Sud-Africains, dont le pays traverse une passe difficile, ont fait un triomphe à leur équipe, qui a terrassé les Anglais. On a retrouvé l’ambiance de la Coupe de monde de football de 2010, qui avait été une occasion de célébrer la « réconciliation raciale » chère à Nelson Mandela.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct