Le 9 novembre, l’impossible commémoration entre la chute du Mur de Berlin et la «Nuit de cristal»

L’installation de l’artiste américain Patrick Shearn, devant la porte de Brandebourg.
L’installation de l’artiste américain Patrick Shearn, devant la porte de Brandebourg. - EPA.

Le 9 novembre est un jour de gloire pour les Allemands, celui de la révolution pacifique de 1989. Pour la première fois dans l’histoire de leur pays, le changement est venu de la rue et non pas des coulisses du pouvoir.

Malheureusement pour eux, le chef de poste de la Bornholmer Strasse, l’endroit où la frontière a cédé face, n’a pas voulu attendre quelques dizaines de minutes de plus pour ouvrir la barrière à la foule en délire. Sinon, les Allemands auraient pu choisir leur fête nationale ce jour-là qui serait tombé le 10 novembre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct