Le Palais royal tiraillé: suivre la piste N-VA/PS, ou basculer sous l’arc-en-ciel

Le Palais royal tiraillé: suivre la piste N-VA/PS, ou basculer sous l’arc-en-ciel

Réunir les deux « grands », N-VA et PS, au sein d’un gouvernement fédéral, on en parle depuis les élections du 26 mai et les missions royales successives : d’abord celle des informateurs Didier Reynders-Johan Vande Lanotte ; ensuite, plus encore, depuis le 8 octobre dernier et l’entrée en matière des préformateurs Rudy Demotte-Geert Bourgeois, l’un socialiste francophone, l’autre nationaliste flamand, ça tombe bien. En l’occurrence, six formations politiques sont en lice, pas forcément toutes nécessaires mathématiquement sauf les deux premières : N-VA et PS donc, ajoutez MR, VLD, SP.A et CD&V.

Après un peu moins d’un mois aux affaires, Rudy Demotte et Geert Bourgeois, se rendent au Palais ce lundi après-midi, à 15h30 en principe, pour faire rapport au roi.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct