Belgique, Commission européenne: les blocages comparés

Belgique, Commission européenne: les blocages comparés

Prenez la Belgique fédérale et la Commission européenne : des deux côtés c’est les affaires courantes, l’incapacité à mettre en place les exécutifs, les blocages prolongés. Il ne faut pas confondre, quoique…

On a bien du mal à mettre un nom sur le blocage politique à la tête de l’Union européenne, où la Commission von der Leyen tarde à voir le jour. Il y a plusieurs théories sur la place : celle qui convoque les règlements de compte entre chefs de gouvernements, entre Etats membres ; une autre qui renvoie davantage au pouvoir des parlementaires européens dans la désignation des commissaires ; une autre encore qui voit dans tout ceci surtout l’épreuve de force et les vetos croisés entre les groupes politiques dominants à l’échelle de l’Union, chrétiens-démocrates, sociaux-démocrates et libéraux ; on n’oublie pas la théorie de la crise structurelle, selon laquelle l’intégration européenne vivrait ici son crépuscule. La liste n’est pas exhaustive.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct