Charles Michel accentue la pression sur le PS et la N-VA: «Une forme de faiblesse, sinon de lâcheté»

Charles Michel accentue la pression sur le PS et la N-VA: «Une forme de faiblesse, sinon de lâcheté»
Bruno D’Alimonte

Ce lundi, les deux « préformateurs », Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA), doivent remettre leur rapport de mission au roi Philippe alors qu’il semblerait que les discussions n’ont guère progressé en vue de constituer une majorité capable de gouverner le pays. Pour l’ex-Premier ministre Charles Michel, « il est urgent » que le PS et la N-VA prennent enfin « leur responsabilité. »

« Le courage, c’est de prendre ses responsabilités et de faire des compromis. Personne n’a la majorité absolue en Belgique », a lancé sur la Première le nouveau président du Conseil européen, dénonçant « une forme de faiblesse, sinon de lâcheté » de la part du PS et de la N-VA, « à s’accrocher à leur programme électoral et à refuser de faire le pas intelligent vers l’autre ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct