La procédure de destitution de Trump se heurte au mur de la Maison-Blanche

John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale, est appelé devant le Congrès ce jeudi, mais la Maison Blanche va tout faire pour l'empêcher de témoigner.
John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale, est appelé devant le Congrès ce jeudi, mais la Maison Blanche va tout faire pour l'empêcher de témoigner. - Reuters.

Six semaines après l’ouverture des hostilités au Congrès, la procédure de destitution intentée par les démocrates contre Donald Trump entre dans le dur. Tandis que les parlementaires ont presque tous déserté la colline du Capitole, le temps d’une semaine de congé pour le moins mal placée, quelques dizaines d’entre eux s’apprêtent à entendre d’ici à vendredi, et à huis clos, onze témoins dans le cadre des trois commissions officiellement habilitées à mener l’enquête pour abus de pouvoir.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct