Environnement: les indigènes du Brésil interpellent l’Europe et la Belgique

Au sein du Parlement fédéral, les représentants des communautés indigènes du Brésil ont rendu un hommage au défenseur de l’environnement tué brutalement vendredi. © D.R.
Au sein du Parlement fédéral, les représentants des communautés indigènes du Brésil ont rendu un hommage au défenseur de l’environnement tué brutalement vendredi. © D.R. - D.R.

Il s’appelait Paulo Paulino Guajajara. Vendredi dernier, il est tombé dans une embuscade tendue par cinq hommes, dans le Maranhão, un Etat du nord-est du Brésil. « Lobo mau » (méchant loup) est mort à 26 ans d’au moins une balle dans la tête. Son cousin qui l’accompagnait a été blessé lors de l’attaque attribuée à des bûcherons pratiquant l’abattage illégal. Paulo Paulino faisait partie d’une association indigène appelée les « gardiens de la forêt » qui tente de s’opposer à l’exploitation sauvage et aux tentatives d’intrusion sur le territoire des communautés indigènes.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct