Luc de Brabandere: «La philo, ce n’est pas penser mieux, c’est penser plus»

«
Je me souviens que lorsque j’ai découvert la logique, je me suis d’emblée dit
:  Mais c’est fou
: pourquoi fait-on en secondaire des maths et pas de la logique
? 
»
« Je me souviens que lorsque j’ai découvert la logique, je me suis d’emblée dit : Mais c’est fou : pourquoi fait-on en secondaire des maths et pas de la logique ? »

La philosophie est la passion de Luc de Brabandere depuis un certain nombre d’années maintenant. Vouer à la discipline un culte jaloux ne lui va pas. Il veut en faciliter l’accès en empruntant cette ligne de crête entre rigueur et vulgarisation. C’est tout l’objectif de son dernier livre, écrit avec Anne Mikolajczak.

Pourquoi vous semble-t-il si important de vulgariser la philosophie ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct