La majorité des Européennes travaillent «gratuitement» depuis ce 4 novembre: et en Belgique ?

Déjà en 1966, on manifestait à Bruxelles pour l’égalité des salaires... © Belga Archives.
Déjà en 1966, on manifestait à Bruxelles pour l’égalité des salaires... © Belga Archives.

Elles ont déserté les bureaux. Elles ne répondent plus au téléphone ni aux mails. Depuis ce lundi, le monde du travail est exclusivement masculin. Plus l’ombre d’une voix féminine sur les plateaux. Que les machos en puissance se calment et reviennent les pieds sur terre, ceci n’est qu’une fiction. Du moins, la traduction factuelle de l’inégalité salariale qui existe en hommes et femmes au sein de l’Union européenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct