J’ai perdu mon corps Un petit miracle d’animation

<span>J’ai perdu mon corps</span> Un petit miracle d’animation

A Paris, une main tranchée s’échappe tant bien que mal d’une salle de dissection. Déterminée à retrouver le corps dont elle a été séparée, elle s’embarque dans une éprouvante cavale urbaine. Que lui est-il arrivé ? Qui est cette Gabrielle rencontrée un jour par Naoufel, le livreur de pizzas, son « corps d’origine » ? Au fil d’un périple débutant comme un film d’horreur, elle se souvient. Son passé devient peu à peu une histoire d’amour… contée par Jérémy Clapin, lequel a imprimé sa poésie personnelle sur ce Happy hand signé Guillaume Laurant, le romancier et scénariste fidèle de Jean-Pierre Jeunet ( Le fabuleux destin d’Amélie Poulain ).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct