Dans un an, les Etats-Unis seront sortis de l’accord de Paris: l’hostilité persistante inquiète

L’annonce du retrait des Etats-Unis avait suscité de nombreuses réactions dans le monde. Sa confirmation n’est pas mieux accueillie.
L’annonce du retrait des Etats-Unis avait suscité de nombreuses réactions dans le monde. Sa confirmation n’est pas mieux accueillie. - AFP.

Analyse

Promesse tenue pour Donald Trump. Lundi soir, son secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, a annoncé que les Etats-Unis ont notifié aux Nations unies leur retrait de l’accord de Paris. Rien d’étonnant sous le soleil : l’annonce avait déjà été faite le 1er  juin 2017 par le président américain, mais le geste ne pouvait être officialisé que dans un délai de trois ans à compter de l’entrée en vigueur de l’accord international signé par 197 pays. Les règles prévoient que le retrait ne sera effectif que le 4 novembre 2020, veille des prochaines élections présidentielles américaines et avant-veille du sommet climatique mondial de Glasgow, la COP26.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct