Instances d’avis: les artistes n’ont pas perdu la guerre du fisc

Le cabinet de Thierry Afschrift s’est révélé un contradicteur redoutable face à l’administration fiscale. Une chance aujourd’hui pour les artistes
?
Le cabinet de Thierry Afschrift s’est révélé un contradicteur redoutable face à l’administration fiscale. Une chance aujourd’hui pour les artistes ? - Pierre-Yves Thienpont.

Dans leurs démêlés fiscaux avec le SPF Finances, l’Inasti et l’Onem , les artistes siégeant dans les instances d’avis auraient tort de se décourager trop vite. Ce mardi, en commission Culture du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la ministre de la Culture Bénédicte Linard (Ecolo) a révélé incidemment que le cabinet d’avocats qui a été chargé de rédiger au bénéfice des artistes une lettre-type de réclamation à introduire auprès des Finances n’est nul autre que le cabinet d’avocats fiscalistes Afschrift, l’une des terreurs du fisc et des grands argentiers de nos gouvernements fédéraux successifs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct