Réunification allemande: le Deustche Mark, un cadeau empoisonné

«
Unité grâce à Helmut. Esslingen accueille l'Allemagne
», dit la bannière des manifestants, en octobre 1990.
« Unité grâce à Helmut. Esslingen accueille l'Allemagne », dit la bannière des manifestants, en octobre 1990. - REUTERS.

Le Mur est tombé il y a trente ans ; dès l’année suivante, les deux Allemagne partageaient une même Loi fondamentale, celle de la République fédérale, une même monnaie, le Deustche Mark, et un même modèle, celui de l’économie de marché. Pourtant, l’Allemagne réunifiée reste aujourd’hui profondément divisée. Sur le plan politique – en témoigne le succès, dans les nouveaux Länder, d’Alternative für Deutschland, encore tout récemment en Thuringe, où le parti d’extrême droite est arrivé deuxième. Mais aussi au niveau de l’« infrastructure », comme aurait dit Marx.

1

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct