Alzheimer: de l’algue au secours des patients

Cet essai prouve que le microbiome intestinal est une cible valable pour le développement de thérapies.
Cet essai prouve que le microbiome intestinal est une cible valable pour le développement de thérapies. - MAXPPP

D’emblée, il faut insister : la découverte d’une équipe de scientifiques chinois n’ambitionne aucunement de soigner la maladie d’Alzheimer, une maladie neurologique très répandue, puisqu’elle touche environ 35 millions de personnes dans le monde. Mais elle semble être efficace contre les symptômes de la maladie. C’est en raison des résultats d’une étude réalisée sur 818 patients sur 34 sites en Chine, présentés à la onzième Conférence sur les essais cliniques sur la maladie d’Alzheimer (CTAD) à Barcelone, en Espagne, que les autorités chinoises ont approuvé cette semaine un médicament apte à modérer la maladie d’Alzheimer. Ce serait donc le premier nouveau médicament capable de traiter le trouble cognitif depuis 17 ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct